Repères biographiques

1951 | Naissance de Jean-Paul Ingrand
           à Mareuil en Charente (France)

1968 | Commence à dessiner et à peindre de façon régulière et suivie

1970 | Suite à un séjour en Espagne, peint une série de paysages
           blanchis par la forte luminosité. Rencontre sa future épouse
           Maria-Teresa Puertas, dessinatrice industrielle

1972 | Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués à Paris

1974 | Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique
           de Cachan

1976 | CAPET de dessin et arts appliqués
           Travaux picturaux monochromes

1978 | Agrégation d’arts plastiques. Se penche sur la méthodologie
           goethéenne de connaissance des phénomènes naturels

1979 | Année de recherche sur les pédagogies alternatives
           (Waldorf entre autres)

1981 | Nommé professeur d’arts appliqués dans un lycée de Marseille

1982 | Professeur à l’Ecole Normale d’Angoulême

1987 | Décès de son second fils Raphaël : retournement
           psychologique et spirituel

1988 | Nombreuses créations en terre, pierre, béton. Conscience aigüe
           de l’aspect métaphysique de l’art

1989 | Entame une formation en chromothérapie. Suit les traces
           de Kandinsky et de Beuys dans l’approche de l’enseignement
           de Steiner en art, en pédagogie et anthropologie

1990 | Dispense un cycle de conférences sur l’art. Divers séminaires
           traitant de l’esthétique et du rôle de la culture

1995 | Accepte une commande publique et réalise le grand
1996 | triptyque de l’église Saint-Paul d’Angoulême

1997 | Décès prématuré de son épouse. Second retournement
           et implication profonde dans le travail de création picturale.
           Deuxième commande d’art sacré non finalisée

2001 | Professeur en histoire de l’art à l’Université
2002 | de Bordeaux III. Talence

2002 | Expositions en Allemagne, dans la Principauté d’Andorre
2007 | et dans divers salons et galeries à Paris. Explore les actions
           structurantes des rais de lumière dans l’espace

2009 | Le papier devient un matériau privilégié et va se plier
           à de multiples variations de reformatage, de froissage,
           de pliage et de teinture. Exploitation de ses aspects
           de surface comme capteurs de lumière

2011 | Les recherches chromatiques s’impliquent dans des variations
           atmosphériques et des effets de clairs-obscurs

2012 | Poursuite des recherches sur le papier
2013 | Réalise un décor pour une chorégraphie
           Peint la série intitulée « Variation sur la croix »